Tour de cartes automatique : 10 pépites de la cartomagie

Je suis toujours à la recherche d’un bon tour de cartes automatique pour deux raisons : non seulement ce type de tour permet de se concentrer sur la présentation (et non sur la technique), mais c’est aussi un moyen de trouver des mécanismes indétectables pour les spectateurs. Dans cet article, je vous partage 10 tours automatiques tout simplement incroyables. Même si vous n’allez pas forcément tous les faire, vous allez au moins découvrir de nouveaux principes en cartomagie.

 

Vietnam – Dai Vernon et Bruce Cervon

Description du tour

Deux cartes sont posées dès le début à l’écart. Le magicien explique qu’elles sont là si jamais la situation tourne mal. Une carte est ensuite choisie par le spectateur, reperdue dans le jeu qui est mélangé. En apparence, il n’y a donc aucune chance pour le magicien de retrouver la carte. D’ailleurs, il fait une première tentative mais sans succès. Il décide donc d’utiliser les deux cartes mises à l’écart en début d’expérience et là…surprise : elles révèlent non seulement l’identité de la carte, mais également sa position dans le jeu.

Où l’apprendre

Il s’agit du premier tour de cartes automatique que j’ai appris. Il est vraiment bluffant et c’est un excellent tour pour débuter. C’est vrai qu’il n’est pas 100% automatique, mais ça ne demande pas de compétences techniques non plus.

Pour voir une démonstration de ce tour, vous pouvez jeter un œil ICI à la version de Jean-Pierre Vallarino. Pour l’apprendre, vous pouvez acheter son DVD qu’il a fait au sujet des tours de cartes automatiques intitulé simplement : Les tours automatiques. Si vous préférez les livres, je vous recommande le Cours de cartomagie T3 de Roberto Giobbi : ce livre incroyable vous apprendra notamment le tour Vietnam avec toutes ses subtilités mais vous apprendrez de nombreux autres effets de cartomagie.

 

Shuffle board – Simon Aronson

Description du tour

Un paquet de cartes est mélangé de la façon la plus honnête possible. Puis avec toute une sorte de procédure, on se rend compte que le magicien a anticipé tous les mélanges du spectateur avec une précision incroyable. Je vous laisse voir la vidéo de démonstration pour plus de clarté.

Où l’apprendre

Il existe une multitude de versions différentes pour ce tour. Et pour cause, une fois que vous avez appris le principe, vous vous rendrez compte du nombre d’applications possibles. Concernant la source, le premier à utiliser un principe similaire était Bob Hummer en 1940 avec la publication de son livret Half-a-dozen Hummers. La version que je vous recommande est celle de Simon Aronson que vous pouvez apprendre dans le livre The very best of Simon Aronson et voir dans la démonstration ICI.

 

Out of this world – Paul Curry

Description du tour

Le spectateur distribue lui-même les cartes face en bas en 2 piles, tout en essayant de poser toutes les cartes rouges d’un côté et les noires sur l’autre. À la fin, le spectateur réalise qu’il est parvenu à séparer les deux couleurs sans que le magicien ne touche les cartes.

Où l’apprendre

Out of this world est un véritable miracle pour les spectateurs. Ce n’est pas devenu un classique pour rien. La première fois qu’on m’a fait le tour, j’étais ébahi. Depuis, c’est un tour que je fais régulièrement quand l’occasion se présente.

Pour l’apprendre, vous pouvez évidemment trouver l’explication en français dans the Very Best of Paul Curry. Seul bémol, à l’heure où j’écris cet article, le livre n’est plus en stock. Cela étant dit, ce tour a tellement été repris que vous pouvez trouver l’explication dans des dizaines d’ouvrages et vidéos différents. Voici mes recommandations :

  • Si vous parlez anglais, il faut absolument regarder la série World’s Greatest Magic, qui montre les versions de différents magiciens. Ça vous donne toutes les possibilités que vous donne Out of this world, ce qui permet de se faire sa propre version.
  • Pour les francophones, je vous recommande la version de Fabien Olicard dans sa conférence chez Secret Studio.

 

Ni aveugle, ni fou – Juan Tamariz

Description du tour

Ce tour se fait avec deux spectateurs. Chacun d’entre eux choisit une carte, puis ces dernières sont reperdues de façon impossible dans le jeu. Pourtant, le magicien les retrouve.

Où l’apprendre

Il s’agit d’un simple tour de « carte perdue-carte retrouvée ». Pourtant, il mérite une attention particulière pour les deux raisons :

  • la présentation est intéressante : il est rare de voir un tour où votre discours a autant d’impact dans l’impossibilité de l’effet.
  • le tour prépare le jeu pour un Out of this world. Ça vous donne donc un précieux tour d’avance.

Pour l’apprendre, vous trouverez le tour dans l’excellent livre Sonata de Juan Tamariz. Ce n’est pas vraiment un livre pour les débutants mais il vaut largement la peine de l’étudier.

 

Triple coïncidence – Juan Tamariz

Description du tour

En utilisant deux paquets de cartes, un jeu bleu et rouge, le magicien réalise trois effets de coïncidence impossibles alors que le jeu est mélangé tout au long de la routine. La dernière coïncidence est juste incroyable.

Où l’apprendre

Au même titre qu’Out of this world, la première fois que j’ai vu ce tour, je me suis dit WOW. L’effet final est simplement extraordinaire. Pour l’apprendre, vous devez lire Sonata de Juan Tamariz. Pour voir une démonstration, vous pouvez jeter un œil à la performance du magicien espagnol au plus grand cabaret du monde. La qualité de la vidéo est médiocre. Parmi tous les tours de cet article, il s’agit probablement de la routine la plus difficile à exécuter et pour cause, il y a de nombreuses phases de mélanges et de distribution qui rendent le tour long et ennuyeux. C’est donc au magicien de combler toutes ces procédures avec sa présentation afin de rendre la performance divertissante.

 

Tour de cartes automatique déconcertant même pour le magicien : Prior commitment – Simon Aronson

Description du tour

Deux cartes sont retrouvées de manière complètement impossible grâce à deux jokers. Difficile de décrire plus que ça, mais la méthode que Simon Aronson mérite qu’on prête attention à ce tour. Il s’agit de l’un des principes en mathématiques les plus indéchiffrables.

Où l’apprendre

Vous pouvez apprendre ce tour dans The very best of Simon Aronson. Mais je vous préviens. Même une fois que vous connaîtrez le secret, vous ne comprendrez toujours pas le principe mathématique. C’est stupéfiant. Cela étant, c’est loin d’être mon tour préféré. De façon générale, je suis rarement fan des effets de carte perdue et retrouvée. Ce n’est jamais très excitant pour le spectateur.

 

Les As d’Henri Christ – Henri Christ

Description du tour

Les 4 as sont perdus par le magicien dans le jeu à 4 endroits différents dans le jeu d’une façon honnête. Puis ils sont retrouvés les uns après les autres d’une façon différente et impossible.

Où l’apprendre

Les as d’Henri Christ est devenu un classique de la cartomagie. Non seulement, c’est un tour agréable à performer, mais c’est également une routine mystifiante. Même pour un magicien, il n’est pas évident de remonter la méthode. Il faut reconnaître que ce n’est pas un tour de cartes automatique à 100% : il faut avoir une certaine dextérité pour réaliser ce tour. Cela étant dit, parmi les principes utilisés dans cette routine, certaines d’entre elles sont mathématiques. C’est pourquoi ce tour mérite sa place dans cet article.

Pour l’apprendre, de nombreux livres dévoilent le secret en proposant leur propre version. Celle que je vous propose est celle de Roberto Giobbi qu’il décrit dans son livre Cours de cartomagie moderne T3. Comme d’habitude, il décrit toutes les subtilités qui accompagnent le tour et c’est pourquoi je recommande R. Giobbi très souvent dans ce blog.

 

Mon tour de cartes automatique préféré : Le poker mental

Description du tour

Un petit paquet de cartes est donné à plusieurs spectateurs, disons 5. Il est demandé à chaque spectateur de penser une des cartes qu’ils ont en main et de remélanger après. Toutes les cartes sont reprises, mélangées puis redistribuées en plusieurs paquets de cartes. En ne posant qu’une seule question, le magicien est capable de trouver les cartes pensées par les spectateurs.

Où l’apprendre

Il s’agit d’un des effets de cartes pensée les plus purs que vous pouvez faire avec un jeu normal. En plus de ça, vous pouvez utiliser une version impromptue dont je parle dans cet article. Concernant l’origine de ce tour, je n’en ai pas la moindre idée. C’est pour cela que je me contenterai de vous donner les sources où j’ai appris ce tour. Enfin, sachez qu’il a deux façons de faire ce tour : une méthode préparée et une autre impromptue.

  • Version préparée : Simon Aronson a publié un tour hors norme que vous pouvez retrouver dans The very best of Simon Aronson. Le tour est intitulé Histed Heisted. Selon lui, cette routine aurait pu connaître le même succès qu’Out of this world s’il n’y avait pas autant de préparation. Pour en voir une démonstration, vous pouvez visionner la performance de Michael Ammar. D’ailleurs dans cette même vidéo, le nom du créateur est cité et il s’agit apparemment d’Irv Weiner. Bien que cette vidéo soit incroyable, je préfère la version de Fabien Olicard dans sa conférence de secret studio. Sa version est plus dynamique et encore plus mystifiante.
  • Version impromptue : j’affectionne particulièrement cette version car elle n’est pas si dure à faire que ça. De mémoire, j’avais appris ce tour la première fois dans le livre 100% Ultimate de Damien Vappereau et Jean-Marc Gahéri. Dans ce livre, les auteurs expliquent une version avec des cartes marquées, mais en réalité il est possible de le faire avec des cartes normales. Sylvain Mirouf performe souvent ce tour, vous pouvez regarder la performance ICI.

 

Démonstration de triche au Texas Hold’em – Ben Joffe

Description du tour

Vous expliquez que vous allez faire une démonstration de triche au Texas Hold’em. Vous suivez toutes les procédures habituelles, c’est-à-dire couper le jeu, puis brûler une carte, etc… À la fin, c’est vous qui gagnez quoi qu’il se passe. Vous pouvez répéter cette démonstration une deuxième fois. Il n’y a aucune manipulation, c’est complètement automatique. Je me suis fait avoir la première fois que j’ai vu le tour.

Où l’apprendre

Ben Joffe est un codeur australien (même pas sûr qu’il soit magicien) et c’est lui qui a créé ce tour. Il a accepté que son secret soit expliqué dans cette vidéo.

 

Ten cards poker deal

Description du tour

Le magicien fait une partie de poker à deux où quoi qu’il se passe, le magicien va toujours gagner. C’est d’autant plus perturbant que le spectateur fait tous les choix.

Où l’apprendre

C’est une routine interactive qui laisse une grande liberté dans la présentation. En plus de ça, elle est rapide et simple à comprendre contrairement à d’autres démonstrations de triche. Je ne connais pas l’origine de ce très vieux principe. Pour voir à quoi ressemble la routine, regardez la démonstration d’Harry Lorayne. Pour les explications, vous pouvez les trouver dans son DVD : Harry Lorayne’s Best Ever Collection DVD 2. Je vous invite également à regarder la performance de Ricky Jay où il s’énerve étrangement contre le spectateur. Ce n’est pas un exemple en termes de gestion du spectateur, mais c’est toujours amusant à regarder : ICI

 

Tour de cartes automatique & jeu spécial

Précédemment, je n’ai parlé que de tours de cartes automatiques avec des jeux normaux. Pourtant, il existe également un univers de possibilité si vous acceptez d’utiliser des jeux truqués. Je vous partage ici quatre routines diaboliques dans leur méthode et qui sont digne d’intérêt :

  • Tout dépend de la couleur de Juan Tamariz et Ramon Varela : ce tour est expliqué dans le livre Truc carto magie qui recèle des secrets incroyables. Tout dépend de la couleur est l’un de ces tours: deux jeux de cartes de couleur différente sont présentés au spectateur. Ce dernier pense à une carte qu’il voit dans le jeu bleu. Lorsqu’il vérifie dans le jeu rouge, il réalise qu’il manque une carte et c’est justement la carte pensée. Finalement, en vérifiant dans le jeu bleu, on réalise que la carte pensée initialement est la seule carte rouge du paquet. Miracle.
  • Choice de Jérôme Sauloup : c’est dans la même trempe que le tour précédent avec un climax plus puissant. En bref, c’est l’effet du « faites comme moi » avec un final impossible. Allez y jeter un œil, ça vaut le coup.
  • Fact de Caleb Wiles : vous pouvez voir la performance sur Fool us. Bien que je ne sois pas très fan de ce type d’effet, c’est un excellent tour automatique qui trompera même les magiciens les plus avertis.

 

Tour de cartes automatique : ne les sous-estimez pas…

Les magiciens débutants croient souvent qu’un tour automatique est plus facile à faire. D’ailleurs, c’est souvent cette même « facilité » qui est mise en avant sur YouTube ou par les magasins de magie. En réalité ce n’est pas le cas.

Prenons l’exemple de triple coïncidence de Juan Tamariz dont je parle précédemment dans cet article. Il s’agit typiquement d’un tour de cartes automatique que je serais incapable de bien faire :

  • Comment rendre divertissant un tour qui est long et procédurier ? Oui techniquement c’est facile, mais si vos spectateurs s’endorment, alors c’est un mauvais tour. Il faut donc trouver des solutions pour dynamiser cette routine. Et ce qui est vrai pour triple coïncidence, l’est également pour la majorité des tours automatiques.
  • Comment camoufler le concept mathématique dans une méthode ? Vous voulez que votre tour ressemble à de la magie et non à un simple casse-tête. C’est pour cette raison que je préfère les tours semi-automatiques qui demandent une certaine dextérité. C’est lorsque vous mélanger les méthodes que les spectateurs ne peuvent plus vous suivre.

 

Conclusion

La cartomagie recèle de tour de cartes automatiques fantastiques. Ce que vous avez lu ici n’est qu’un échantillon. J’espère toutefois que vous aurez découvert des concepts intéressants dans cet article, même s’il vous reste à les apprendre. Par ailleurs, n’hésitez pas à me partager vos trouvailles, si vous tombez sur un tour automatique qui sort du lot.

About Bertrand Gaté

Laisser un commentaire